Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
les voyageurs des vents au tour du monde

les voyageurs des vents au tour du monde

Petit tour du monde en famille pendant près de 6 mois: Pérou-Chili-Nouvelle Zelande-Australie-Cambodge-Laos-Birmanie. Un sac à dos chacun, peu de préparation mais plein d'aventures à venir et un retour vers l'essentiel

Publié le par ASo

Le lendemain, nous partons en scooter avec les français rencontrés sur place, Loïc, Elodie et Chloé. Ils nous proposent de visiter une grotte.

Sur le chemin Juliette se met à compter les vaches "plates" blanches que l'on croise, en se demandant si on arriverait à en compter 100 avant notre arrivée. Cette race de vache que l'on aperçoit partout est une race de vaches pas très en chair, peu épaisses c'est pour cela que je les appelle les vaches plates, elles ont même un bout de peau fin qui pend sous leur échine, comme si on les avait repassées au fer.

Nous en comptons bien plus que 100 et Juliette arrête, lasse; Ces vaches sont tantôt encordées, tantôt en liberté, tantôt même couchées sur la route. De temps en temps elles marchent, groupées, comme si elles connaissaient la route pour aller paître, parfois suivies de gosses ou d'une femme ou d'un gars en scooter.

 

les vaches "plates" blanches

les vaches "plates" blanches

Quelques photos faites en chemin depuis les scoot:

Sur la route
Sur la route
Sur la route

Sur la route

Nous arrivons à la grotte, une bande d'enfants attendent, ainsi qu'une colonie de singe. Cette fois je fais gaffe à cacher mes jolis mollets...je ne voudrais pas intoxiquer un autre singe avec mon sang de blonde :)

Nous payons pour l'entrée au garde. Au Cambodge, tout se paye en Dollars et les cambodgiens rendent la monnaie en billets de Riel, la devise du pays. Nous n'avons jamais utilisé ou vu de pièces de monnaie, des billets uniquement. 4000 Riel font 1 US Dollar. 

Nous descendons dans la grotte qui est assez haute, un bouddha y est présent mais nous n'avons pas de guide pour nous expliquer ou nous emmener plus loin. Finalement deux enfants qui nous avaient suivi nous proposent en gestes et quelques mots d'anglais de s'engouffrer dans un tunnel creusé dans la roche qui d'après eux ressort là où nous avons garé nos scooters. Nous sommes confiants les deux garçons semblent savoir de quoi ils parlent et ont certainement développé cette technique pour se faire un peu d'argent avec les touristes qui entrent. 

Nous sommes donc sept à descendre dans cette crevasse de roche qui n'est pas très large. Certains d'entre nous sont en tongs et nous utilisons nos téléphones portables pour s'éclairer à l'intérieur. C'est assez sympa de partager cette aventure avec d'autres, les gamins nous aident pour passer, ils se faufilent habilement, la taille n'est pas un problème pour eux!

La sortie est un peu plus compliquée car il faut s'extraire sur le flanc, la tête la première puis se dandiner en poussant avec les bras sur le sol car la crevasse n'est pas large. 

la grotte
la grotte
la grotte
la grotte

la grotte

sur le chemin du retour, en scooter Lilian et Merric et nos copains
sur le chemin du retour, en scooter Lilian et Merric et nos copains
sur le chemin du retour, en scooter Lilian et Merric et nos copains

sur le chemin du retour, en scooter Lilian et Merric et nos copains

tNous partons après avoir remercié et donné de l'argent aux deux enfants.

Puis nous prenons la direction de Kep, une ville un peu plus à l'est mais toujours au bord de l'eau du golfe de Thaïlande, jouxtant la mer de chine méridionale. Il y a un marché au crabe qui nous intéresse, nous reprenons les scooter et la route pour aller à Kep. Le marché est installé le long de la mer du Golfe qui est très agitée et de couleur marron, ce qui donne un paysage assez étrange.

Il n'y a pas que des crabes et des poissons dans ce marché, nous trouvons aussi des étales de fruits et légumes, de souvenirs artisanaux et de quoi manger sur place des brochettes de poissons entiers ou de seiches. Nous nous installons pour gouter les poissons et les seiches et Elodie et moi allons chercher des fruits pour les filles: des mangoustant et des ramboutant. Les mangoustants sont de la taille d'une mandarine recouverte d'une peau épaisse violacée, et le ramboutant est un fruit à coque très proche du Litchi tant dans sa forme, dans son goût, qu'à l'intérieur avec son gros noyau et son revêtement blanc translucide.

Elodie me dit qu'elle a goûté au Durian, ce fruit que je vois partout, ressemblant à ..rien en fait. Un grosse coque recouverte de pointes, deux fois plus gros qu'une noix de coco. D'après ce qu'elle me dit le goût est très spécial, tant qu'elle a failli rendre. 

Il faudra que l'on goûte cela, au moins une fois, mais pas aujourd'hui. Je me rend compte maintenant qu'un énorme Durian siège au plein milieu du plus grand rond-point de Kâmpôt. Apparemment ce fruit a des vertus excellentes pour l'estomac.

Elodie et Chloé boivent un jus de canne à sucre, pressée devant nous qu'elles aiment particulièrement. C'est très sucré (forcément) mais nous n'en raffolons pas. 

 

 

le marché aux crabes de Kep
le marché aux crabes de Kep
le marché aux crabes de Kep
le marché aux crabes de Kep
le marché aux crabes de Kep
le marché aux crabes de Kep

le marché aux crabes de Kep

des Mangoustan et des Ramboutantdes Mangoustan et des Ramboutant

des Mangoustan et des Ramboutant

La grotte à Kâmpôt et le marché aux crabes de Kep

Commenter cet article

Frky 18/08/2017 10:15

Hello à vous, je lis toujours vos péripéties avec assiduité, ça change d'OCB !.
C'est génial votre périple et bravo pour tout le boulot pour partager tout ça !
Pour ce qui est du Durian, je me souviens que Seb à rapporter des pates de fruits au Durian du Cambodge il y a quelques mois, je me suis risqué à goûter....c'est pas seulement que c'est spécial, c'est que c'est vraiment pas bon !! Ca pue, et ça goute ce que ça sent.... bon courage !!

ASo 18/08/2017 10:59

Tu as raison, c'est dégueu et ce fruit nous poursuit dans tous les pays: Cambodge, Laos, Bangkok et même en Birmanie où nous sommes actuellement. Partout cette odeur ne paraît répugner que nous...
On est sur la fin du périple et nos organismes commencent un peu à se fatiguer: le chaud et froid des clims ont donné des bons rhumes aux enfants, le confort n'est pas toujours au rdv, l'alimentation pas toujours facile (very spicy même ce qui ne l'est pas en théorie). Le voyage nous demande beaucoup de concentration pour organiser et rester sans arrêt sur le qui-vive notamment pour notre sécurité, même si je ne me suis jamais sentie menacée, il faut sans arrêt faire attention à l'hygiène, à la sécurité dans les villes et les rues, dans les foules des temples, etc.... Rajoutes à cela que nous visitons tous les jours toute la journée par 35 à 40°....je crois qu'on a réussi à enfin fatiguer nos enfants, ils ont maintenant hâte de rentrer et apprécieront certainement de retrouver leur petit confort. Embrasse OCB de ma part, spécialement Françoise, Valérie, Pierre-Marie, Christophe et polesécu, et toi bien sûr ! Bises

kerekdjian 11/08/2017 11:22

c'est tellement beaux , que de découvertes j'adore mes petits enfants rayonnent de bonheur ils sont magnifiques !! gros bisous

Françoise 11/08/2017 08:45

Je veux absolument l'article une fois que vous aurez goûter au durian :-) !!!!!!!!!!!!!

ASo 11/08/2017 10:57

Alors ce sera l'article sur Pakse, notre arrivée au Laos !!

Catégories

Archives

Articles récents

Hébergé par Overblog